Au paradis des papas...

Publié le par Adrienne

Trop tôt, tu t'en es allé. Ton départ a pour toujours mis le coeur de tes enfants, le mien, celui de ceux qui t'aimaient dans la pénombre, embrumant nos yeux de larmes ...


Comment sera la vie sans toi mon Amour?

 

pierre


Froide, triste et extrémement difficile à vivre. Le soleil même ne pourra plus me réchauffer ...

En t'en allant, tu as emporté une partie de moi-même ...

 Je t'aime et je t'aimerais toujours. Mon coeur et mon âme t'attendent...

Là, où tu es maitenant prend soin de tes enfants. Ils avaient encore tant besoin de toi, eux aussi.

 

fond30

Repose en paix toi, qui a tant donné ...



Commenter cet article

le Pierrot 26/10/2011 09:51



Je passe et t'embrasse tendrement Adrienne, simplement, sincèrement...



lutessat 03/10/2011 21:50



Bonjour Adrienne,


Je ne te connais et tu ne dois pas me connaître...je me sens touchée par ce qui t'arrive, je peux imaginer quel doit être ton désarroi, tes craintes, ta douleur...


Je viens juste d'avoir une conversation ce midi sur la mort avec une amie c'est ce qui m'amène à t'écrire. Cela pourra peut-être t'aider à accepter alors je me permets de te conseiller un livre


"La vie après la vie" du dr Raymond Moody.


Courage Adrienne, à tes enfants aussi.


Amicalement


Laurence



ann du québec 27/09/2011 13:19



Mes plus sinceres condoléances sont avec vous en ce grand moment de tristesse.



Sylvain Lecoq 26/09/2011 06:55



Bonjour, j'ai lu le commentaire que vous avez laissé chez Armandie et j'ai ressenti le besoin d'ensavoir plus. Je viens de vous lire, c'est très émouvant.


Amicalement


Sylvain Lecoq



Galantry26 21/09/2011 11:26



Bonjour Adrienne, je viens de chez Chantal ou Mamilou qui est une amie très chère (je suis originaire de St-Pierre, mais je vis dans la Drôme depuis longtemps) ; c'est avec beaucoup de tristesse
que je vois le malheur qui vous touche, toi, tes enfants et ta famille et je te présente mes très sincères condoléances. Mon mari a eu un accident de VTT le 28.07 et après une intervention et un
long séjour à l'hosto, il est en Centre de Rééducation, il revient de loin, alors je suis plus à même de comprendre ta douleur, ton chagrin, car nous vivons un moment très difficile puisqu'il est
tétraplégique actuellement. Je pleure beaucoup moi aussi, mais il est vivant ; je te souhaite beaucoup de courage auprès de tes enfants et de ta famille, mais on ne peut se mettre à ta place
; je te porterai dans mes prières, je t'embrasse Anne-Marie